Patrick Abrial & Jye

Site officiel ; Page Facebook ; Chaîne Youtube

Le concert aura lieu chez RegieTech à Exincourt, de 17h30 à 20h30 (12 euros en prévente, 15 euros sur place).

Abrial par Abrial

1ère guitare à 14 ans. 1er choc scénique : Jacques BREL. 1er choc amoureux et premiers mensonges par amour en 1960. 1er disque : fin des années 60. 1er orgasme musical : Jimi HENDRIX en 1ère partie de Johnny HALLYDAY à l’Olympia.
9 albums ont suivi, du Folk au Rock, voire au Hard Rock. Et plus de 2000 concerts à travers la Francophonie, des bars des MJC à l’Olympia, Bobino, des cafés-théâtre, des festivals de Bourges à Nantes, de Bruxelles à Alger… Des centaines de milliers de kilomètres sur la route.
 
En parallèle, acteur au théâtre, un peu de cinéma et de séries télé : « Urgence » de Gilles Béhat, « Le grand Blanc de Lamparene », « Commissaire Valence ». Souvent des rôles de méchant… Nobody is perfect. Et puis tout d’un coup, besoin d’un virage dans les années 80. J’arrête de faire le chanteur et je monte un studio. Composition pour les autres (Bocelli, Youssou N’Dour, Yvonne Shaka-Shaka et Dr No) mais aussi compositions pour la pub (150 spots), des téléfilms (« La vie devant nous » – TF l), et d’autres séries, ainsi que pour le cinéma (« Le Grand Blanc de Lambaréné »), et pour le « Taxi » de Luc Besson.
 
Des sons à travers le monde : Japon, Corée, Russie, Afrique du Sud, France (Château de Chambord, cathédrales d’Amiens et de Rouen) « Cité-Ciné » Futuroscope-Musée du Cinéma à Turin¬Musée Chaplin à Vevey… Tout ça dure une bonne vingtaine d’années … La retraite et… L’envie me démange de refaire la route et d’aller jouer. Je rencontre un extra-terrestre de la guitare, Mr JYE, le déclic !

Jye et moi : 1 duo, 2 guitares, les voix et une kick-box

On répète comme des gamins pendant 6 mois, jusqu’à ce que ça sonne ! Et on part sur la route, dans des bars, des théâtres, des lieux petits et grands, des appartements, des palaces, des festivals, Paris, province, campagne et villages, villes et trottoirs, à l’ancienne pour réapprendre à partager. Et puis enfin on s’est sentis prêts et on a décidé de faire notre album.
Le hasard cosmique fait bien les choses : rencontre avec un producteur punk dingue de vinyls et un ingénieur du son psychédélique… On a tout enregistré à l’ancienne en 5 jours, sans machines, l00% live, l00% naturel.

L’album s’appelle L’Arnaque. C’est un clin d’œil malicieux, un éclat de rire à la morale politiquement correcte. Du romantisme électrique, un regard et un son rebelle en face des cons qui nous surveillent, soi-disant pour notre plus grand bien… En conclusion, Jye et moi avec nos 130 ans à nous deux, on a connu des bals et des hauts, et entre les deux on a tellement appris de nos erreurs que l’on va continuer à en faire … pour le plaisir.

Hey ho du soleil